Tuesday, June 28, 2011

Le café-culture

Récemment, j'ai vu le film Minuit à Paris de Woody Allen. Il s'agit d'un homme (commedien--Owen Wilson) qui, en flânant les rues de Paris le nuit, se retrouve dans le monde des années 1920. C'est un film qui montre bien la scène artistique et littéraire de l'époque. On voit comment les ex-pats d'Etats-Unis, Ernest Hemingway, Scott Fitzgerald (fin, tous les écrivains Montparnassiens), font partis de ce qu'il est bien connu comme le café-culture, une particularité associé avec France, et vraiment avec Paris. Le film illustre bien comment les écrivains connaissent tout le monde au café, comment ils travaillent là, et comment ça devient une endroit plutôt intellectuel. Bien sûr c'est la romanticsme, mais quand même ça montre l'essence du café.

Alors, ça m'interesse parce que, ici, au sud de la France, à Marseille, on a bien un culture-café aussi. Par contre, ce n'est pas de la romanticme de Paris aux années vingt. A Marseille, le café est le 'hangout' de vieux hommes. Je vous jure, chaque fois que j'ai passé le coin à côté de mon auberge de jeunnesse à Nice, chaque fois que je passe les mêmes cafés de Marseille, je vois les mêmes mecs. Ils sont toujours là. Je sais pas qu'est-ce qu'ils font apart ça parce que je suis sûre qu'ils bougent pas de leurs café préféré. C'est du loisir? C'est du travail? Je sais rien.

Mais, ce que je sais bien, c'est que tous ces mecs sont du mêmes genres. Fin, je generalise, mais bon. Ils regardent chaque personne qui passe et je suis sûre qu'il dit de bétises à chaque fille car j'en ai entendu plein. A ce jour-ci entre Rachel, Saloni, et moi on a eu 1 proposale de marriage, 2 serandes musicales, quelques exclamations extrament vulgaires (incluant 'mm, mm white girl'--particulierment memorable, je crois), et tellement de commentaires sexuelles que je commence à attendre les vulgarités de leur parts.

En gros, ça me paraît bizarre cette changement entre le café-culture intellectuel et celui qui on peut, peut-être, nommer le café-culture vulgaire. Voilà!

Monday, June 27, 2011

Bordeaux

Salut tout le monde ! Comme j’ai prévu, je n’avais pas d’Internet à vinexpo (et en fait, même s’il y avait un réseau dans ma chambre, on se levait si tôt chaque matin et rentrait si tard le soir que je n’aurais pas pu l’utiliser.

Samedi – Le trajet à Bordeaux nous a pris 4 heures. Quand on est arrivé à Bordeaux, on a commencé immediatement à tout ranger sur le stand.

Alors Brigitte, Christophe, Mathieu, Guillaume et moi étaient les seuls. On était tous complètement crevé, alors on a tous commendé des grands entrecôtes de boeuf et frites!

La ville de Bordeaux est vachement jolie.

Dimanche – C’était le premier jour du salon. On était debout sur le stand pour 12h+ et toutes les filles avaient des pansements à cause de nos talons.

On avait un des meilleurs stands.

On est allé directement au dîner au Café du Port (qui est bien connu à Bordeaux) avec nos 40 clients invités. J’étais assise à côté d’un importeur de Barbados.

La vue du Cafe du Port

Lundi – On continue le salon, Je commence à devienir plus habituée à rester debout toute la journée (c’était aussi une bonne idée de ne plus porter des talons).

Jean-Claude Mas (le proprieteur et mon chef) avec des clients.

Le soir on avait un autre dîner au Café du Port avec 40 autres clients. J’ai passé la soirée avec les hollandais à ma table.

Mardi – Salon ! Je commence à avoir le courage de faire déguster des experts de vin. C’était souvent plus facile que les dégustations avec les clients que visitent le caveau à Montagnac, car à Vinexpo, les gens connaissent bien les vins, alors il n’est pas nécessaire que je leur donne beaucoup de conseils.


Mercredi – La femme de Jean-Claude et Brigitte ont parties. Alors c’était moi, les 4 commerciaux, et Jean-Claude. On est allée au Cafe du Port pour la dernière fois, et après toutes ces soirée au même restau, toutes les serveuses nous connaissaient et nous ont donné des bises en sortant. Après, on est sorti en boîte jusqu'à 5h30.

Jeudi – On a vite ramasser nos affaires et parti de Bordeaux, mais Christophe et moi, qui étions seuls dans le Jumpy de l’entreprise, on a creuvé un pneu.

Vous ne pouvez pas imaginer comment c’était chiant car on était complètement épuisés à cause de nos adventures du dernier soir – mais je ne vais pas me plaindre car Christophe et moi mourions de rire. On ne savait pas si on rigoler car on parlait des choses vraiment drôles ou bien car on était tellement fatigués que tout avait l’air de très drôle pour nous. Je ne sais pas, mais ce n’était pas si terrible que l’on penserait ! Après que le mécanicien a changé le pneu et après deux heures de conduire (et deux Red Bulls !), Christophe ne pouvait plus conduire le van. On a arrêté à un hôtel, dormi pour six heures, et repris le chemin !

Vendredi – 10h du matin je suis arrivée chez moi. Une heure à faire ma valise et j’ai vite attrapé le bus pour m’ammener à Montpellier pour mon train. J’avais un jour de congé pour que j’aie pu voir mes parents et sœurs qui étaient à Paris.


Avec ma soeur

Alors j’ai passé un très bon weekend avec ma famille à Paris. Ça m’a changé un peu les choses car j’avais un peu l’habitude d’être seule.

Le métro a été arrêter aujourd’hui sur la ligne 6 car il y avait un colis suspect. Ma chance ! J’ai presque raté mon train au Gare de Lyon mais j’ai trouvé un taxi finalement après avoir marcher jusqu’à la Place d’Italie et alors j’ai monté le train au dernier moment.

Et maintenant ? Chez moi à montagnac !

Trop maladroit pour mon propre bien

Mon weekend a commencé assez bien. J’ai trouvé un groupe qui regarde et discute des films en français et anglais, donc c’est un bon moyen de pratiquer mon français. J’assiste à ce groupe le vendredi et nous dinons ensemble et nous nous amusons bien. J’ai un vrai ami dans ce groupe qui est pakistanais. Après le film (ce vendredi nous avons vu Phénomènes –« The Happening ») nous décidons de flâner dans la vieille ville. C’est très bon ; le temps est bon ; le ciel est clair.

Nous marchons à la plage et nous voyons les étoiles. Mon ami peut trouver beaucoup de constellation donc il me les montre. Finalement il devient tard et nous décidons de retourner chez nous-mêmes. Je tourne vers la rue et je suis SURE que la sol est plate donc je commence à marcher. J’ai tort. Il y a une hauteur de plus d’un mètre et je suis tombée tout en bas. Ca me fait vraiment mal. Quand je tombe, je prends quelques seconds de reprendre mes souffles et ne bouge pas. Je suis sure que mon ami pense que je suis sans conscience. Il répète « Mon Dieu…mon dieu…tu es okay ? Es-tu okay ? Mon dieu »

Je suis « okay » mais mes jeans sont couverts de sang et parce que j’ai empoigné mon genou, mes mains sont couvertes aussi. Il va sans dire que nous retournons après cet accident et il achète une bouteille de l’eau pour se laver les mains. Quand j’arrive à l’appartement je demande à mon camarade de chambre s’il pense que ma coupure est assez sérieuse d’aller à l’hôpital. Il me dit non mais me donne les pansements et la crème antibactérienne. J’essaie de dormir mais c’est difficile à faire à cause de mon genou.

Le prochain matin je vois que le sang de mon genou est tout autour de mon lit et ma coupure semble TRES sérieuse, donc je décide d’aller à l’hôpital toute de suite. L’hôpital est loin de mon appartement et le transport public est difficile avec ma blessure. A l’hôpital je parle avec un infirmier et il me donne des antidouleurs. C’est bon parce que il y a deux heures que j’attends dans la salle d’attente avant de voir un médecin.

Le médecin me dit qu’il ne peut pas recoudre mon genou parce que trop de temps a passé depuis ma chute et s’il le fait, le risque d’infection augmente. En plus, il a peur que s’il recoud mon genou je déchirai les sutures quand je marche. Je ne sais pas ce qu’il fait parce que je ne sais pas beaucoup de mots médicaux en français et je ne pouvais pas me résoudre à regarder. Mais un infirmier fait un pansement et me dit que je dois retourner à l’hôpital demain.

Cela me pris 5 heures et je ne sens pas bien après retourner chez moi donc je reste à la maison. Quand je dors cette nuit, mon genou me fait mal et je suis impatiente de retourner à l’hôpital et trouve une autre solution pour mon genou. Le matin je trouve qu’il n’y a pas d’autre solution. Ils changent mon pansement, me disent qu’il semble que mon genou est déplacée mais on doit attendre pour la enflure de s’arête pour être sure. En plus ils me disent que je ne peux pas plier mon genou. Cela est vraiment difficile quand on marche et je sais que j’ai l’air folle quand je marche.

Maintenant mon genou ne me fait pas mal sauf quand je dois montrer les escaliers et j’ai un autre rendez-vous demain. J’espère que mon genou n’est pas déplacé mais on va voir demain. Comme ma mère me dit, j’ai vécu quelque chose que la plupart des personnes (coordonnées) n’ont pas la chance à faire. »

Le weekend dernier!

Coucou tout le monde ! Parfois c’est difficile d’accéder l’internet donc j’ai quelques entrées pour le blog !

Le weekend dernier j'ai resté chez moi parce qu'il y avait beaucoup de choses à faire à Kampala. Vendredi soir, je suis allée à un match du basket. Le sport du basket est nouvel ici, mais c'est très populaire. Mon ami qui travail a l'ambassade avec moi, il est américain, mais il joue du basket avec des ougandais. C'était son rêve de jouer le basket professionnel. Samedi était un jour plein d'activités intéressantes! Le matin, nous sommes allés à un évènement qui s'appelait "Boda Polo". Ici, des motos s'appellent boda-bodas. Cet évènement profite aux victimes de la traite des être humains. Des américains et des européens ont joué le match, c'était magnifique. Le soir, nous sommes allés à une boite de nuit pour un évènement qui s’appelait « Silent Disco ». Chaque personne portait un casque et on écoutait la musique qu’on voulait ! C’était trop drôle parce que chaque personne dansait à sa musique propre. Dimanche j’ai dormais jusqu’à 15h ! Le weekend était très amusant.

Sunday, June 26, 2011

La Famille: Partie 1

Je crois que les photos disent plus que je pourrait, donc voila. Ma famille parisienne, la première partie d'une série:





De la gauche à la droite: Lise, Ramdane, Sylvia, Marco, Fanta

Saturday, June 25, 2011

J'ai passé mon 21ème anniversaire à Paris ce weekend, c'était très amusant, malgré que c'est pas tellement grand chose ici :) Enfin, c'est un peu difficile à expliquer pourquoi les jeunes Américains attendent avec impatience d'avoir finalement 21 ans, et pourquoi c'est une déception que je pouvais a eu un verre du vin également la nuit avant l'anniversaire aussi! Néanmoins, un anniversaire c'est un anniversaire, et j'ai mangé des macarons français tout au long de la journée pour y récompenser!

C'est un échange équitable, je crois.

Il n'y a pas de compétition pour les desserts parisiens...je suis toujours tenté par les flans au nature et au coco, les pains suisses, et bien sur les macarons qui m'attendent avec patience aux petits pâtisseries dans toute la ville. Paris c'est un vrai cauchemar pour les toxicomanes du sucre...particulièrement ceux qui ont un budget serré. Même une salade simple dans la seizième, ou j'habite, coûtera 18 euro au moins, pendant qu'une géant tranche du gâteau chocolat (trop "sinful") peut être facilement trouvée pour 1 euro. C'est pas juste! Peut être c'est trop juste, en fait.

Friday, June 24, 2011

Un Weekend pleine d'aventures

Bonjour!

Alors, le dernier weekend, Rachel, Saloni, et moi avons eu beaucoup d'aventures. On a commencé par voyager à Arles. C'est une ville romaine, donc, on a vu un arène, les bains, et même un théâtre romain. C'était un jour vachement agréable. On s'est bien amusées. De plus, on est restées dans une auberge sympa. Pour dix-neuf euros on a eu un endroit pour passer la nuit, des serviettes, et une petit-dejeuner super! Après, on est allé à St. Rémy. C'est une petite ville en Provence charmante. Là on a loué des vélos pour balader un peu dans la compagne. On voulait bien voir ça qu'on appelle 'la belle provence'. Et comme c'était beau! On a monté tous haut dans les montagnes entre St. Rémy et Les Baux de Provence et là on a vu le paysage magnifique--il avait beaucoup de végetation et des arbes. Trop beau! Le troisième jour, on est allé à Avignon. C'est une ville chic et plein de l'histoire mediévale. On a vu le Palais de Papes, une monastre, un fort, est une musée de tableaux italiens. Malheursement, il faisait si chaud qu'on était épuissé tout la journée! Mais bon, ça s'arrange quand même. La dernière jour de notre weekend prolongé était mardi. Ce jour-là, on voulait voir les champs de lavande. Alors, on a decidé d'aller à Gorges, un petit ville près de l'abbé de Senanque, une abbé cistercian, qui est situé au milieu de lavande. Mais, la jour était pourri dès que l'office de tourisme à Avignon nous avons dit que c'est impossible de nous rendre d'Avignon à Gordes par transport publique. Donc, qu'est-ce qu'on a fait? On a decidé d'aller à la musée de lavande qui se trouve dans la ville de Coustellet. Apparement, ça devra être au milieu d'un parc de lavande, mais c'était pas le cas. Et quand on est arrivé à Coustellet (une ville qui a un odeur mauvaise partout--très bizarre que le musée de lavande se trouve là!) on vient d'apprendre que c'est possible d'aller à Gordes de cette ville! Sauf qu'on a raté la seul bus qui vient là-bas. Donc, on n'a pas vu les vrais champs de lavande (apart ceux qui sont proche du musée) et on n'a pas vu l'abbé de Senanque. Par contre on a eu beaucoup d'aventures drôles en essayent de convaincre le conducteur d'un bus voyager des vielles français de nous laisser aller avec eu à l'abbé de Senanque. On lui a presque convainçu, mais apparement, trois jeunes filles posent plus une problème d'assurance qu'un bus de gens âgées. Ahh, tant pis! Le weekend était mervielleux quand même.

A tout!

Thursday, June 23, 2011

Un Peu de Repos




Le bureau à Euromed-Marseille est vachement plus tranquille cette semaine, et notre équipe a plus d’occasions de jouer des jeux, faire « le gossip », et prendre des repos pour fumer (presque tout le monde fume ici !). Nous discutons souvent notre music et nos films préférés avec les stagiaires français. Christelle adore les films de Disney, et sa favorite est « The Lion King », ou « Le Royaume » en français, et elle connait tous les mots de « Hakuna Matata ». En fait, les stagiaires français préfèrent les films américains en général – ils disent que les films français sont très particulaires. Mais, il nous avons montrées beaucoup de bonnes vidéos de musique en français, comme « C’est beau la bourgeoisie » - celle-là est vraiment bizarre.

Le travail est plus calme parce que plusieurs concours d’étudiants ont déjà fini, donc nous nous occupons d’un seul concours au moment, l’Ecricome, et ses programmes et ses étudiants. C’est pas à dire qu’il ne nous reste pas de travail à faire — en fait, je me sens plus confortable que jamais avec les téléphones, les règles de l’école, la planification des programmes, les questions des étudiants, et bien sur le vocabulaire du bureau (par exemple, il est crucial de savoir le mot « tirer » pour donner les adresses mails !). C’est bon d’être indépendant et d’avoir plus de confiance en soi. Nous faisons tous un grand effort d’être professionnel et bien informé, et bien qu’il est difficile pour moi de comprendre tout ce qui se passe, je crois que les stagiaires et les admissibles peuvent voir que nous respectons leur école et voulons être utiles.

Le weekend dernier était long encore grâce à la transition entre les concours. Saloni, Galina et moi, nous sommes allées à Arles et à Avignon, où nous avons vu des ruines romaines et des monuments médiévaux. J’aimais surtout le théâtre romain avec les peupliers autour des colonnes, le grand fort médiéval avec un verger des arbres d’olives à sa base, et les jardins en plein fleur sur une colline à Avignon proche du Palais des Papes. J'ai mangé trop de glace (banane, menthe, Ferraro Rocher, pêche...), mais c'est si tentant dans le joli soleil. Nous avons mangé des fruits et des légumes fraiches d’un marché, et nous avons fait du vélo dans la campagne – à la descente d’une grande colline, c’était comme si nous étions en vol! Provence est merveilleuse : le soleil fort, la chaleur, la musique des cigales, les olives, la lavande, je l’adore !

Marseille #5: Arles, Avignon, et la lavande..peut être

Bonjour mes amis,

Nous avons eu un week-end de 5 jours cette semaine, et c'était très sympa. Il me déjà manque! Rachel, Galina, et moi ont décidé d'aller en Provence. Nous avons rendu visite à Arles et Avignon. Les deux ont les monuments historiques et interessants, mais Avignon est plus vielle que Arles. En fait, elle est la ville avec la plus monuments historiques par kilomètre de l'Europe. Nous avons nous amusées très bien; en plus, nous avons loué les velos pour voir le beau paysage. La lavande de Provence est très célèbre, donc on a essayé de la voir. Le mot clé ici est "essayé." Deux personnes au travail n'ont jamais la même information en France, et c'est pareil aussi s'ils travaillent dans un bureau ensemble!! Ça m'énerve! Donc, nous avons reçu l'information fausse à l'Office du Tourisme en Avignon. Les situations comme ça ne passent pas si souvent aux États-Unis, je suis sûr.

Mes amis au travail m'a montrés les bonnes chansons françaises, et je suis heureuse de les avoir sur mon i-pod. Je les ai montré les chansons américaines aussi, bien sûr. Ici sont quelques musiciens et chansons que j'aime bien, si vous vous intéressez:

-Christophe Maé
-IAM
-L'horloge tourne par Mickael Miro
-Je dis aime par M
-Les Voisines par Renan Luce

Je trouve quelque chose vraiment bizarre: le fait que notre chef nous a dit peut-être trois mots pendant cinq semaines. C'est vrai qu'elle a beaucoup du travail à faire, mais je crois qu'elle est froid et qu'elle ne s'interesse pas dans ses stagiaires américaines. J'espère que vous ne pensez pas que je suis très critique, mais il faut être honnête. Par contre, je me repete: j'ai de la chance d'être ici et que les jeunes français au travail sont si gentils.

Je ne sais pas exactement qu'est-ce qu'on va faire ce week-end, mais je sais qu'on va revenir à la Riviera (mon favori :D ). Je dois trouver les cadeaus pour mes amis et ma famille, et peut-être les pantalons blancs comme les filles françaises. Maintenant, j'irai aux calanques proche de Luminy avec Rachel. Il sera une randonnée, mais peut-être nous pourrons finalement trouver la lavande de Provence!

Derniers jours à HEC

Bonjour tout le monde,

Seulment deux jours nous restent à HEC..on ne peut pas le croire - le temps s'est passé TROP vite! Marisa et moi sont vachment tristes de partir. Aujourd'hui on va faire du shopping et acheter les cadeaux pour nos familles et nos amis. C'est vraiment bien avec les soldes en France qui viennent de commencer! Demain c'est notre dernier jour de travail, et après on va diner une dernière fois quelque part à Paris, puis on part très très tot le matin samedi. Je me semble que maintenant je connais très bien la ville de Paris - je suis allée à chaque mussée et j'ai vu plusieurs choses en général. Je me suis beaucoup amusée cette voyage et j'ai recontré plusieurs gens formidables (non seulement au travail mais partout) avec qui j'espère de rester en contact. Les crepes, les pain aux chocolat, et les paninis vont me manquer aussi! Mais j'ai très hate de manger un petit dejeuner américain parce que je ne peux plus manger du pain chaque matin. Alors à tout! Et j'espère que vous tous s'amusez bien avec vos stages et la reste de l'été!

Meredith

Wednesday, June 22, 2011

Ma derniere semaile en France

La semaine dernière était très bien, j'ai passé deux jours au bureau. Avant je suis parti j’ai expliqué, le logiciel de Talk Fusion et écrire beaucoup des instructions pour comment utiliser. Le dernier jour nous avons une petite fête pour moi avec un déjeuner. C’était très bien. Apres cela j’ai voyagé pour le reste de la semaine, et cette semaine aussi. Je n’avais pas l’internet de écrire un blog. J’ai passé deux jour en Normandie, j’ai visité le cimetière Américaine et les plages d’Omaha et d’Utah, aussi j’ai visité Bayeux, les églises et le cathédral. Apres, j’ai voyagé à Versailles pour deux jours, j’ai visité le palais de Versailles et les jardins. Ici sont des photos des ma vacance. En générale je suis très content avec mon stage, j’espère que dans l’avenir je vais visiter les Girauds et les Canus, ils pensent que c’est une bonne idée de retourner quand je visite la France encore. Je suis d’accord, c’était une très bonne expérience ! Et les familles, je vais les manquer – ils sont ma famille en France ! Je suis retournée aux Etats Unis heir soir!

Mise à Jour

Le vendredi dernier était la dernier jour dans notre bureau sur rue de rennes. C'était dans le sixième, au centre de beaucoup de choses et quelque shopping, c'est une bonne quartier, etc. Je pensais que c'était parfait. Mais, il y a seulement cinq personnes au bureau, donc l'un dans le sixième est top cher est trop grand pour notre petite groupe! Donc, le déménagement était un peu aggaçcant, et grâce à la manque de l'internet sur vendredi après le déjeuner, j'étais heureuse de partir un peu tôt!

Donc, le weekend a commencé. Le vendredi j'ai mangé à Chez Gladines avec une bonne ami qui vient de finir son programme de l'histoire d'art vers UM. Le samedi j'ai visité le musée de parfum avec quelques autres étudiants dans mon programme. Après ça, j'ai commencé un peu de devoirs et plus tard mangé à Pink Flamingo avec quelques amis)- le meilleure pizza! Le dimanche était déprimant. On a beaucoup de travail pour notre atelier du stage et aussi pour le cours de littérature. Etant dans mon chambre pour toute la journée n'est pas bonne pour la santé.

Donc, lundi. Mon maitre du stage m'avait invité à une conférence au Parlement européen à Bruxelles sur le Printemps Arabe, où Amre Moussa, candidat pour les élections présidentielles pour 2011, a fait un discours. J'ai aussi écrit un article (en anglais, si rare!) pour le Spinelli group sur l'événement. Donc, je suis allée à Bruxelles pour le jour, et a vu principalement le région des bâtiments parlementaires. Le discours était très intéressant- quelle chance! A la fin du jour, je suis retournée à Paris de finir mes essais qui sont pour le prochain jour.

Aujourd'hui est mon premier jour dans le nouveau bureau, et je suis très très contente avec l'espace. C'est beaucoup plus petit, mais c'est parfait pour nous. Et je suis dans un salle avec des autres, alors que dans le vieux bureau, j'étais complètement isolée! De plus, je suis maintenant à métro Étienne Marcel, et cette quartier est super! Beaucoup mieux pour moi que rue de rennes parce qu'il y a des petites rues et coins pleines des restaurants et bars et petites boutiques. J'ai hâte de dépenser le reste de mon temps ici, et même si je ne peux pas faire le 'small talk" en français au travail, peut-être maintenant je pourrai avec le petit bureau.

Le dernière remarque? Les soldes commencent aujourd'hui!

Bonne journée tout le monde.

Tuesday, June 21, 2011

Le travail en France

Bonjour,

Cela fait maintenant environ un mois que je travailles en France, donc je peux maintenant partager avec vous mes idées concernant la vie professionnelle en France. Contrairement aux lois du travail (réforme des 35 heures) et aux stéréotypes ("les français ne travaillent jamais, ils font toujours la greve"), je peux constater que les français ont l'air plus sérieux. Peut etre que je dis ca parce que l'industrie dans laquelle se trouve mon stage est connue pour de longues heures de travail, mais le rythme de travail de tous les jours en France m'a beaucoup impressionné. Jusqu'à présent, je n'ai pas pu quitter le travail avant 18h30, et il m'est arrivé de travailler jusqu'à 21h, quelque chose auquel je ne m'attendais pas!

Ceci dit, je ne me plaint surtout pas de mes heures ni de mon stage, mais je voulais juste vous donner mes impressions (et surtout mon état de surprise) sur les heures de travaille à Paris.

Par contre, je constate que même si mes jours de travail sont longs, on arrive à prendre pas mal de poses! Une heure à midi et quelques poses cafés par ci par là font que la journée se passe très rapidement, même si elle dure jusqu'à 21h!

"Je ne veux PAS travailler avec les stagiaires!!"

Oh là, mes amis. Paris, elle est bipolaire - les gens, les temps, les arrondissements. Mais je me débrouille, je garde la tête haute. D'abord, j'ai pris des notes sur mon iPad pendant la semaine passée, et puisque je ne reçois pas de wi-fi libre à l'hôtel où je travaille, il faut que je marche à MacDo pour accéder à l'internet. Voici mes pensées:

Le 16 juin - 6h04 - Faut que je m'habitue à me lever si tôt. Je me suis endormi assez tôt hier soir, grâce au décollage horaire. Je ne sais pas comment j'ai bien trouvé l'hôtel hier après-midi. J'ai consulté une agente au bureau de transportation, et avec son aide, le métro et RER étaient facile à naviger. Google m'a dit que je dois traverser une autoroute pour atteindre l'Hotel Median Paris Congrès, mais cela n'était pas du tout nécessaire.

Je dois raser ma barbe, selon Tim (l'autre stagiaire d'UM; vous lisez ses posts?!), qui devait raser la sienne son premier jour de travail. J'en suis pas du tout content - c'est de la barbe! Mais ça va - je fais des sacrifices.

Les gens avec qui je vais travailler paraissent sympathique et biscornus. Je partage une chambre avec Tim - mon lit est situé dans un coin, et quand je fais un bruit, il se réverbère à cause des murs...

...Il est 7h15 maintenant. Je rencontre Gwénaëlle à 10h30 aujourd'hui. Je dois remplir tous les formulaires en avance. Alors, à toute à l'heure (vraiment - j'ai acheté 24h de wi-fi à l'hôtel juste pour une fois, et cela m'a coûté 13 euros!).

Après le premier jour de travail, j'ai regardé les infos de TF1 (dès que j'ai bricolé et réparé la télé). La météorologue portait une jupe noire, c'était un peu marrant! La scandale d'Anthony Weiner a réussi à capturer l'attention des journalistes français, qui montrent sa photo en plein écran!

Il y a beaucup "d'antiSarkozisme" à Paris, et même plus d'affichages du parti socialiste/de la lutte ouvrière.

Heureusement, je peux garde mon alimentation végétarienne à l'hôtel pendant les deux repas! Je suis soulagé, parce que sept enfants vient d'être hospitalisés à Lille après avoir mangé des steaks hachés contamineés par l'E. coli. La viande est venue de l'Allemagne, hélas!

Les deux journées suivantes m'ont tellement epuisé. Il fallait que je sois au resto à 6h00, et Tim met le reveil-matin à 4h45' parce qu'on doit tous les deux se raser obligatoirement. Par midi, je suis deja prêt pour me coucher ; c'est incroyable, parce qu'il reste toujours un moitié de la journée!

Je travaille avec deux jeunes femmes qui sont des vrais brutes (heuruesement pas simultanément) - elles vident mon énergie. Hier ne s'est pas mal passé - selon Tim, les groupes qui sont descendus pour le PDJ étaient particulièrement nombreux - donc, les trois travailleurs devaient rester attentifs. Moi, j'ai préparé les aliments et boissons pour le buffet (brioches, croissants, petits pains, quatre-quatres - les meilleurs).

Bien que j'aime bien le plupart des autres stagiaires ici (il y en a beaucoup de Paris), une de mes collègues est vraiment HORRIBLE. Cela ne va pas durer, je vous assure - parce que son comportement est tellement non professionnel, je vais lui dire quelque chose.

Elle vient du Maroc et était sans papiers pendant des années. Elle ne peut ni lire ni écrire. Comprenez-moi bien - elle est TRÈS bonne travailleuse, mais son humeur DOIT changer. Je travaille dans un resto vachement plus stressant que celui-ci ("Le Bistro de Prosper"), et même pendant les temps les plus difficiles, je suis toujours très agréable à tous mes collègues et clients - et toujours très efficace. Cette femme-ci, Nadia, est chiante. Elle me crie, elle me tire la main, elle se moque de moi - j'en ai marre déjà. Mon patron, Mademoiselle Bellot, qui est vraiment très sympathique (j'aime bien quand je travaille directement sous sa commande), a dû parler à Nadia deux fois hier, après avoir vu comment elle me traitait. Elle a même frappé son dos! Mais cela n'a pas marché. A déjeuner, Nadia parle mal de tous ses collègues, et même de la direction. Le premier jour, elle a clamé: "JE NE VEUX PAS TRAVAILLER AVEC LES STAGIAIRES!" Elle a besoin des médicaments, je le jure.

Quand je travaille avec elle, je suis toujours très obéissant, un homme de peu mots. Mais, comme j'ai dit, cela va changer. Le nouveau stagiaire cuisinier, qui est arrivé hier, m'a dit qu'il faut lui dire qu'elle ne peut pas me parler comme ça - on peut parler plus fort à Paris. Il a raison.

A part cela, il y a une stagiaire de 18 ans avec qui j'adore travailler - elle s'appelle Fanta, comme la boisson! Elle est très calme et sympathique. Elle me dit, "Coucou, Mattyoo!," comme les gens au sud de la France :). Un autre employé à l'hôtel, Rachide, vient de l'Algérie. On s'entend bien, et le premier jour de travail, il m'a appris comment remonter la cave. Mais j'ai dû aussi éprouver la question: "T'as une copine?"...et puis, "T'aime?" Je savais bien ce qu'il voulait dire, mais je n'ai que rigolé en réponse. Il a rit aussi (il est excentrique, ce mec-ci) et dit que c'est mieux si j'aime les filles. Merci de tes conseils instructifs, mais franchement - je m'en fous. Hier, je l'ai rencontré par hasard dans le métro avec le nouveau stagiaire, et il a fait des blagues que je devrais coucher avec la stagiaire moche. Il est difficile à comprendre, parce que sa voix est assez aigu, et de plus, j'étais un peu ivre. Tout est sexualisé ici, par homme et femme. EIH.

Je remarque que j'ai mal à comprendre ceux qui ne possède pas le plupart de leurs dents. C'est la France, donc ceci comprend beaucoup de gens. De plus, je vois BIEN l'hiérarchie des affaires en France! Les femmes de chambre à l'hôtel sont imparties - et sont interdites de manger et boire du resto. C'est vraiment triste...mais l'effectif m'a dit quelque chose - quand on voit se pencher une femme de chambre par la fenêtre du plongeur, on doit lui offrir un café et un petit pain tout de suite, parce qu'elles sont toujours les humaines. La direction ne peut pas voir cette interaction. En parlant de la direction...ces femmes-ci mangent dans le resto à 11h, pendant que les serveurs mangeant en bas. Elles ne débarrassent pas la table dès qu'elles finissent - c'est le travail à nous! Mon patron chez moi, qui a plus de 70 ans, débarrasse même pas sa propre table, mais les tables des autres clients et serveurs aussi. C'est incroyable...mais bienvenue au monde des affaires en France!

OH - les femmes de chambre ne viennent pas dans la chambre des stagiaires, de la commande de la direction, faut pas que j'oublie ça! C'est assez insultant...mais je sais comment faire la razzia sur leurs chariots pour le papier hygiénique et les draps.

Maintenant, je travaille comme un aide-serveur, pour le plupart de temps. Le travail m'ennuie un peu, mais je ne travaille pas aujourd'hui et demain - un repos! C'est bon, parce que si je devais travailler avec Nadia un jour de plus, j'aurais un moment d'égarement...la remettre à sa place! J'ai traversé l'Atlantique pour ce stage, et je ne demande pas de traitement élevé; je ne demande que de RESPECT. Le deuxième jour de travail, Maidemoiselle Bellot a appelé Tim et moi à son bureau, et nous a donné notre première "mission de marketing." Ceci m'a beaucoup plu, je vous mettrai au courant la prochaine fois que je travaille dans son bureau. On a traduit une carte des aliments pour un groupe des Anglais qui arrivent bientôt à l'hôtel! C'était amusant, en fait, et Tim et moi, nous avons bien travaillé. Pourtant, Nadia est venu au bureau...à la fois que Mademoiselle Bellot nous a offert des cafés. Nadia a dit ensuite: "Vous savez, Mlle Bellot n'a JAMAIS préparé un café pour moi." Elle avait l'air d'avoir été possédé par le diable. Mais Mlle lui a dit: "C'est vrai, Nadia, je t'ai jamais préparé un café, un thé, un chocolat chaud..." C'était vraiment une scène incroyable. Je respectais Nadia toujours à ce temps-ci; c'est vrai qu'elle est très bonne travailleuse...mais cela fait rien quand on a le comportement d'une bouledogue.

Alors, c'est le travail pour moi maintenant. Je m'assieds dans le MacDo de Clichy, mais je dois rentrer à l'hôtel maintenant pour le dîner! Je suis sorti sur Paris plusiers fois - j'ai découvert Montmartre et Sacre Coeur (absolument trop beau, cette arrondissement!!), ainsi que le Pigalle (fallait que je prenne une douche froide après cette aventure). J'ai aussi rencontré des autres gays à un lounge. C'était une expérience très affirmative pour moi, de parler aux français dans une atmosphère très calme et sûre (très important d'être en sécurité!).

Je remetrrais ce post de blog au courant avec quelques photos aussitôt que possible! J'ai pris des photos de Sacre Coeur qui remuent mon coeur!

J'espère que tous les autres stagiaires passent de très bons moments! J'attends avec impatience le 15 août, quand je descends dans le Midi!!!!!!!! PROVENCE!!!!!!! <3.

A bientôt :).

Monday, June 20, 2011

La fête de la musique


A boulot j’ai eu la chance de utiliser mon français ! Parce que beaucoup d’unions Soroptimistes d’Afrique n’écrivent pas leurs propositions du projet en anglais, nous recevons beaucoup de propositions des projets en français. Presque tout le temps ça marche ; tout le monde au bureau d’Europe peut parler et lire le français. Mais pour ce projet, il faut que la confédération d’Europe ET la confédération américaine lisent la proposition. La confédération américaine ne fait pas le travail en français donc ma patronne me demande si je peux traduire la proposition en anglais pour la confédération américaine. Cette proposition m’a fallu beaucoup de temps mais je l’ai fini et je suis fière de mon travail !
Ce weekend, sauf samedi, était très amusant ! Vendredi je suis allée au exchange linguistique pour pratiquer mon français et voir des films. Nous avons décidé de commander une pizza et regarder Friends. Je me suis amusée et j’ai appris beaucoup d’argot de Friends mais la pizza me fait malade. Je ne sais pas pourquoi mais samedi je suis très malade ! J’ai vomi et je n’ai pas mangé presque rien tout le jour. C’est dommage parce que je ne peux pas aller à la fête de la musique qui se passe ce weekend passé.
Mais dimanche je me sentais beaucoup mieux. Je pense que quelque chose sur la pizza me fait mal à ventre mais je suis contente que je ne sois pas vraiment malade. J’ai fait une tour guidée d’une autre parti de la ville : Carouge. Carouge faisait parti de Sardaigne avant de joindre Genève donc il a une histoire unique et des bâtiments aux couleurs et beaucoup de statues intéressantes.
Après la tour je suis allée à la fête, finalement.
C’est trop bon ! Il y avait presque tout type de la musique qu’on peut imaginer : il y avait des groupes africaines, la musique salsa, le reggae, et même de groupes Yiddish ! C’était gratuit et tout le weekend et tout autour de la ville ! Aussi on vend la nourriture et les boissons pour moins chère que j’ai jamais vu à Genève ! J’espère que tout le weekends peuvent être la fête de la musique !

Sunday, June 19, 2011

Métro, Boulot, Dodo

La semaine passée était une très bonne semaine pour travailler. Lundi était férié grâce à la Pentecôte. Donc, je suis allée à Reims pour visiter un musée (la salle de reddition), le cathédral et bien sur la maison de Mumm pour le champagne ! Il y a beaucoup de histoire dans la petite ville. Mais, malheureusement, le jour est terminé et le matin et venu, et le travail a commencé. Donc, j’ai commencé à travailler mardi, et c’était une bonne façon de commencer la semaine ! J’ai parlé un peu avec mes collègues, j’ai fait le café et la semaine était en cours. Vraiment, j’ai une tâche à faire, mais c’est une très grande tâche : je suis chargée de mettre à jour la page d’aide pour le nouveau logiciel en anglais. Je pense que c’est très intéressant de voir les mauvaises traductions (de la langue française) en anglais parce que cela aide moi voir comment les français pensent sur leur langue. Et ainsi, je peux penser mieux en français. Avec le temps, le travail devient plus facile et je deviens plus à l’aise. J’avais peur que je n’ai compris pas ce que mon maitre de stage veut que je fasse, mais elle m’a dit que je suis un travailler très vite ! Donc, c’est bon d’avoir le renfort positif. J’aime mon stage beaucoup et je pense que cela sera une très bonne expérience qui va aide moi dans le futur; je crois et je souhaite je vais les aider beaucoup aussi.

Le cure-dents

Alors, je viens de passer la moitié de mon temps en France. Un séjour de deux mois est difficile à mon avis parce qu'il prend du temps pour s'installer dans un pays étranger, et je crois qu'enfin je suis devenu confortable avec mes alentours et comment faire la ville mais déjà il n'y a qu'un mois qui me reste ici. Mais quand-même après juste un mois de l'immersion complète c'est sûr que mon Français-parlé est beaucoup mieux qu'il était au début. Il faut clairement beaucoup du pratique et de l'amélioration avant que je puisse dire que je parle le Français mais au fil du temps et de la continuation de travailler forcement je crois que peut-être la proficience me viendra.

Au travail, les tâches qu'on nous donne deviennent plus importantes et plus intéressantes. Hier, on a traduit la nouvelle carte du restaurant en Anglais. M Bellot nous a dit aussi qu'elle vient pour boire un cocktail le 14 juillet. Puisque c'est la fête nationale et je travaille au bar ce soir, elle a dit qu'on invente ou trouve la récette d'une cocktail qui est assez patriotique et assez savoureux pour elle et la fête nationale. Une dernière tache qui sera un peu plus compliquée: comme M Bellot part en vacances la première semaine du juillet, c'est moi qui va faire le dossier pour la fin du mois de juin, ce qui est un compte de tout l'inventaire et quoi que ce soit d'autre qu'on fait au restaurant qui se donne à la directrice de l'hôtel.

Donc, quoiqu'il me reste seulement quelque semaines, il me reste aussi beaucoup de travaille. Dehors de travailler, je fais toujours la même sorte de choses--lire des romans français aux térrasses de tous les cafés, me promèner autour de la Seine, parler avec quiconque est là ou me parle avec mon accent horrible américain. C'est tout. J'espère que tous les stagiaires profitent de leur temps en France. Salut.

Saturday, June 18, 2011

Dernier Jour


C’est le dernier jour de mon stage—incroyable! Il me semble que je viens de arriver et je partirai demain ! Avant de partir des Etats-Unis, j’avais tellement peur d’habiter dans un pays étranger et dans une culture inconnue. Mais maintenant je suis très confortable et content d’être ici. Oui, je fais des fautes quand je parle français et je ne comprends pas tous ce que m’a dit mais dans l’ensemble je peux communiquer avec assez d’aise en français.

L’aspect le plus choquant de mon expérience ici : il n’y a pas de choc culturel pendant mon séjour (il n’y a aussi pas de décalage horaire) ! C’est vrai qu’une mode de vie différent existe ici, mais (à mon avis) les gens français et les gens américains sont plus ou moins les mêmes.

Voici quelques différences culturelles que j’ai vu :

· Le petit déjeuner en France est tellement différent qu’en les Etats-Unisàdes tartines et c’est tout. Aux Etats-Unis le petit déjeuner est mon repas préféré, mais ici c’est très simple (mais pas mal).

· Les français prennent beaucoup de temps pour manger les autres repas (le déjeuner et le diner). Chez moi, le déjeuner est un petit, vite repas (avec des sandwiches ou de la salade) mais ici c’est un grand repas avec la vraie nourriture. On mange aussi le diner plus tard (entre 7h30 et 8h) qu’aux Etats-Unis.

· Les magasins ferment entre 12h et 14hàC’est un aspect de la culture française qui vraiment m’énerve !

· Le lait ici n’a pas besoin d’entrer dans le frigo avant d’ouvrir. C’est un peu bizarre pour moi, mais je crois c’est simplement à cause d’une différence entre les processus de stérilisation ou quelque chose comme ça.

La dernière n’est pas une différence culturelle, je sais, mais je le trouve intéressant.

Demain, je partirai à Paris, où je vais passer une semaine avant de continuer à Grenoble (je ferai l’échange scolaire avec les autres étudiantes de l’Université du Michigan).

Mon expérience ici était très bonne—j’ai appris une complètement nouvelle vocabulaire et j’ai aussi appris des nouvelles compétences (par exemple, l’arrosage et le désherbage). C’est triste de partir mais je suis prête pour la prochaine partie de mon été en France !

Bonne chance et au revoir tout le monde!

Et voici des photos de ma dernière aventure au Pont de Gard :

Friday, June 17, 2011

Bordeaux demain!

Quelle soirée.


Je suis extrêmement fatiguée. Et alors il faut excuser mes erreurs de grammaire et d’orthographe. MAIS ça veut dire que je me suis très bien amusée aujourd’hui (et cette semaine), n’est ce pas ? Franchement chaque jour ici au Languedoc me donne de nouvelles experiences et leçons, soit au sujet du bureau ou du vin, soit de la vie en générale.

Par exemple…

Ce soir j’ai assisté à un dîner magnifique de 15 personnes. Vraiment magnifique. Premièrnent, les gens autour de la table étaient…on peut pas seulement dire qu’ils étaient intéressants – extremement uniques. Aussi, la nourriture…oh la la, comme j’ai bien mangé ! D’habitude je prends des photos de ma nourriture (et j’en avais envie) mais car c’était un dîner auquel mon chef Jean-Claude Mas m’a invité, et on était avec 4 clients italiens, je ne voulais pas faire semblant d’être trop touriste.

Je suis paresseuse maintenant, alors je vous montre un exemple de qu’est-ce que nous avons mangé avec un liens de wikipedia (et pire, en anglais ! désolée !).

http://en.wikipedia.org/wiki/Kobe_beef Un client du Japon a envoyé ce bœuf par avion ce matin-là et alors mon patron a dit au restaurant de le faire cuire pour nous comme deuxième course salée. Il est très très cher

et je l’ai adoré.

Il es probable que je ne puisse pas le mangé encore dans ma vie…ou au moins pas pour très longtemps. On a aussi mangé du ALIGOT (Patates et fromages…mmmm. J’en prendrai des photos la prochaine fois).

Cette semaine tout le monde au bureau était en train de préparer les matières pour le VINEXPO 2011. Nous étions très occupés. C’est un salon qui se passe tout le deux ans (j’ai de la chance ! Je suis là en stage à ce temps-là pour voir tout cela – la préparation….et le salon lui-même !

Oui ! J’y vais aller aussi !

Je vais avec les commerciaux (et Jean-Claude et sa femme) à Bordeaux pour le VINEXPO 2011 demain matin. Pas mal du tout !

Maintenant je suis rentrée tard du dîner et il faut toujours commencer à faire ma valise (je pars en sept heures !). Mais quand on a de bonnes raisons pour lesquelles il on se couche plus tard, on ne peut pas se plaindre.

Pas un poste très bien écrit, mais j’ai peur que je ne puisse pas aller sur mon ordinateur pour les posts à VINEXPO à Bordeaux. L’hôtel aura de la connection wifi, mais j’ai regardé le document de notre « planning » pour la semaine, il est plein de soirées et dîners avec des clients.

Je suis contente que j’aie déjà rencontré les clients italiens que nous verrons à VINEXPO en quelques jours. Je connaisserai au moins quelques clients à Bordeaux.

Je suis ravie d’être au sud de la France en ce temps-là.

A bientôt ! J’espère !

Stéphanie

Marseille #4: Nice, Cannes, et Villefranche

Je ne peux pas croire qu'il est déjà l'heure d'écrire une autre blog..elle est où, cette semaine?

Je trouvais le paradis, et il s'appelle "the French Riviera." Je suis complètement sérieuse. Nice est animé avec les touristes bien bronzés, les stands avec les glaces et les crêpes, et les plages incroyables, bien sûr. Il y a eu une famille qui parlent une langue differente sur chaque coin. La ville était vraiment plein de vie. Par contre, Cannes était plus petite et pas très extraordinaire à mon avis. Je me demande pourquoi Hollywood veut aller là-bas chaque année pour la fête des films quand il y a une mille meilleures villes dans la sud de la France.



Villefranche était trop mignonne. Il me semble comme les petites villes dans l'Italie. Nous sommes très proches à la frontière italienne, donc on mange toujours les pâtes, les pizzas, et le gelato et il y a beaucoup d'italiens ici. Si quelqu'un veut oublier leur vie quotidienne et habiter dans une ville européenne et traditionnelle, je vais suggérer Villefranche. J'ai une autre nouvelle--je vais aller à Lyon pour la premier week-end de juillet pour voir ma famille français! J'ai passé trois semaines à leur maison il y a trois ans. J'ai hâte de les revoir.



Je suis triste que la moitié de mon sejour dans la sud de France est fini. Mes amis me manquent, les trucs qui ne sont pas hydrates de carbone me manquent, mais j'ai de la chance d'être ici. La vie marseillaise est beaucoup plus détendu que la vie américaine: par exemple, quand mon ami Christalle m'a expliqué la phrase "À tout suite," elle a dit que pour les français en général, ça veut dire dix minutes, mais pour les marseillaises, ça veut dire une demie heure :)



Passez un bon week-end!